Islam and dating lecture

Dès les premiers siècles de l'Islam, les exégètes musulmans, dans le souci de reconstituer la chronologie de la Révélation, se sont efforcés de distinguer les sourates mecquoises des sourates médinoises mais ces tentatives ne sont jamais parvenues à s'harmoniser, comme le montre la reconstitution d'Ibn al-Nadim dans son ouvrage Kitab-al-Fihrist dont la liste des sourates diverge selon les recensions coraniques de plusieurs compagnons du prophète (telle la recension d'Ubay adoptée sous le calife d'Othmân), ou la reconstitution d'Al-Suyūtī dans son Al-Itqân fî ‘ulūm al-Qur’ān (Le précis des sciences du Coran).Bien qu'elle soit encore utilisée par l'édition imprimée officielle du Coran par les théologiens égyptiens en 1924, cette distinction est peu probante pour l'exégèse moderne.Sans nier un lien, elle réfute la thèse d'un emprunt direct.Pour elle, le mot Coran provient de la racine arabe q-r « sur un schème arabe, et non syriaque ».

islam and dating lecture-29islam and dating lecture-37islam and dating lecture-58

Le terme « Coran » peut ainsi, dans les sources anciennes, dont islamique, évoquer une révélation adressée à d'autres personnes que Mahomet.

Bien que Mahomet ne soit nommé que quatre fois, il y est omniprésent, notamment lorsque le Livre interpelle 332 fois le Prophète avec le terme « dis » (« qul »).

Pour ce qui est des sourates 1 à 70 qui représentent plus du 9/10ème de la totalité du Coran, seule la sourate 55 (Le Miséricordieux) ne contient aucun verset renvoyant explicitement ou implicitement à Mahomet.

est le texte sacré de l'islam pour les musulmans, qui considèrent qu'il reprend verbatim la parole de Dieu.

Ce Livre reste le premier et le plus ancien document littéraire authentique connu en arabe jusqu'à ce jour, avec le caractère spécifique dans l'islam d'inimitabilité dans la beauté et dans les idées.

Leave a Reply